J’ai reçu une offre d’achat, je fais quoi ?

Eh bien, félicitations ! Si l’offre d’achat est au prix, vous êtes tenu de l’accepter. En revanche, si elle est en-dessous du prix, vous pouvez vous laisser le temps de la réflexion… mais pas trop longtemps quand même !

Une offre d’achat a en général une durée de 5 à 10 jours. On peut comprendre qu’au-delà de ce délai, l’acheteur pressé d’investir ira chercher ailleurs le bien qui fera battre son cœur !

Si l’offre est en-dessous du prix, évidemment, vous avez raison de réfléchir. Pesez le pour et le contre en fonction des arguments suivants :

  • A. Vous avez (un peu) surestimé votre bien / B. Il est proposé au prix du marché
  • A. Vous êtes pressé de vendre / B. Vous avez tout votre temps
  • A. Vous avez déjà trouvé votre prochain chez vous / B. Vous n’avez pas encore commencé les visites
  • A. Vous avez eu peu de visites / B. Vous avez encore 10 visites prévues avant la fin de la semaine
  • A. L’offre vous semble sérieuse et bien financée / B. Cet acheteur, vous ne le « sentez » pas.

Une majorité de A ? Vendez ! Une majorité de B, refusez l’offre, et attendez celle qui va bientôt arriver au prix !

Plus d’infos sur l’offre d’achat dans cet article de Se Loger

Les aides à la rénovation énergétique

Les sondages indiquent que ce n’est pas encore une priorité pour les acheteurs, mais le diagnostic énergie sera de plus en plus souvent scruté à l’avenir… Et si votre bien est mal isolé, son prix pourra être largement négocié ! Quelles aides pour la rénovation énergétique ?


– Renseignez-vous
auprès d’un Espace Info énergie. Répartis sur tout le territoire, il en existe 250 en France. Ils vous informent gratuitement.
– Calculez les aides disponibles : rendez-vous sur des sites spécialisés, tels que quelle-energie.fr, jechange.fr, calculette.energie-info.fr…
Bénéficiez du Pacte Energie Solidarité pour des travaux à un euro (NB : ouvert aux foyers les plus modestes).
– Souscrivez au dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE),
qui oblige les divers fournisseurs d’énergie à encourager des travaux de rénovation énergétique. En échange de ces travaux, les particuliers obtiennent des CEE qui se traduisent par des aides concrètes, comme des primes ou des bons d’achat, venus des fournisseurs de gaz, d’électricité et de fioul.

Plus d’info sur les aides à la rénovation énergétique avec cet article d’Europe1

Témoignage de vendeurs : Gaelle et Thomas ont vendu leur appartement à Arcachon

Thomas, militaire, a été muté en janvier à Paris après plusieurs années passées à Arcachon. Gaelle, enseignante, a également demandé une mutation qui prendra effet à la rentrée. D’ici là, elle prévoit de s’occuper de leurs deux enfants et de leur nouvel appartement. La famille a mis en vente dès septembre son appartement acheté il y a 5 ans. Courant octobre, le compromis était signé, les nouveaux propriétaires viennent d’y emménager.

Quels étaient les atouts de votre bien ?
C’était un appartement fonctionnel de 100 m2, sans charme particulier, mais avec un balcon, une jolie vue et proche des commerces.

Comment se sont passées les visites ?
Très bien. Nous avons eu des visiteurs de tous âges et tous profils. Familles avec jeunes enfants comme nous, couples dans la cinquantaine avec ados à la recherche d’un appartement de vacances, retraités souhaitant s’y installer plusieurs mois dans l’année… C’est finalement un couple de retraités parisiens qui l’a acheté.

D’autres secrets à partager ?
C’est important je crois de s’adapter aux souhaits des visiteurs quand on leur présente le logement. On n’a pas les mêmes critères quand on choisit un appartement pour s’y installer à plein temps en famille ou une résidence secondaire… Les acheteurs ont apprécié le fait de pouvoir avoir une vraie vie de quartier, à proximité du bassin et des zones les plus touristiques.

Secret de vente n° 21 :  Un lieu cosy et chaleureux

 Pour susciter un coup de cœur, il faut donner envie à vos visiteurs de s’installer immédiatement dans votre maison ! Vous avez certainement eu vous-même déjà cette impression de vous sentir à la maison, en allant pour la première fois dîner chez des amis ? Pour donner cette sensation à vos visiteurs, présentez-leur un lieu cosy et chaleureux (c’est valable pour les mois d’hiver, pour l’été, il faut penser « lumineux et aéré », nous en reparlerons 😉). Alors, comment faire ?

  1. Dans le salon : l’idéal, c’est de faire un feu dans le poêle ou la cheminée ! Si vous n’en avez pas, misez tout sur les fauteuils et le canapé, qui doivent être particulièrement accueillants, grâce à des coussins colorés et des plaids tout doux. Un joli bouquet de fleur sur la table basse, et votre déco sera au top !
  2. Dans la cuisine : faites de la pâtisserie ! Gâteau au chocolat, tarte aux pommes… laissez votre œuvre finir de cuire pendant la visite pour que ses effluves viennent chatouiller le nez de vos visiteurs, et pourquoi pas, proposez-leur d’y goûter !
  3. Dans la chambre parentale : multipliez les taies d’oreillers, ajoutez un joli édredon moelleux et des descentes de lit bien épaisses. Quelques livres sur la table de nuit, un fauteuil près de la fenêtre, et le tour est joué !
  4. Dans les chambres d’enfants : chez les petits, adoptez l’esprit « cabane », avec un tipi, des matelas de sol et encore des coussins. Les enfants de vos visiteurs vont rêver de s’y installer !
  5. Dans le bureau : Là encore, il faut donner une idée d’harmonie et de confort. Rangez soigneusement votre espace de travail, posez une belle plante verte dans un coin, une bouilloire et une tasse à côté. On n’est pas bien, là, pour travailler ? 😉

Témoignage de vendeurs : Yohann et Stéphanie ont vendu leur appartement à Quimper

Ayant entrepris de rénover eux-mêmes une longère dans la campagne finistérienne, Yohann et Stéphanie ont mis en vente leur appartement de Quimper à la toute fin du chantier.

Quels étaient les atouts de votre bien ?  C’était un trois pièces agréable, que nous avions entièrement rénové lors de notre emménagement il y a 10 ans, situé dans un immeuble (plutôt banal, lui !) des années 70, proche du centre-ville mais au calme.

Comment se sont passées les visites ? Bien, même si deux mois avant la mise en vente, nous avons appris que non seulement notre voisin de palier mettait en vente son appartement, mais celui du dessus également… Nous avons craint à la fois la forte concurrence et des interrogations de la part des acheteurs, mais finalement, tout le monde a vendu, et nous étions les premiers ! Notre acheteuse a eu le coup de cœur pour notre déco 😉.

D’autres secrets à partager ? C’est important de se renseigner au sein de son immeuble pour savoir si d’autres biens sont en vente au même moment, de manière à se concerter sur les prix. Nous nous entendions bien avec nos voisins et avons pu en parler en bonne intelligence. Nous avons par exemple mis en vente, puis vendu notre bien (identique à celui de notre voisin de palier) 10 000 € plus cher parce que nous avions changé les fenêtres et pas lui.

Comment vendre vite et bien un logement à rénover ?

Vous avez hérité d’une maison dont le toit fuit ou d’un appartement « dans son jus » depuis près de 50 ans ? Evidemment, il suscitera plus difficilement le coup de cœur qu’un bien neuf ou entièrement rénové. Mais cela ne signifie pas que vous devez baisser les bras, différentes solutions s’offrent à vous pour bien vendre quand même !

Demandez des plans à un architecte : c’est la première chose à faire si le bien nécessite d’important travaux de structure. Faire établir des plans a un coup, certes, mais cela se retrouvera dans les prix et délais de vente, car vous pourrez aider ainsi les visiteurs à se projeter dans le bien.

Faites faire un devis par une entreprise « tous corps d’état » : c’est l’étape suivante ! On le sait, de nombreux visiteurs ont du mal à se projeter. Ils seront effrayés par l’état du bien et imagineront des travaux inabordables. Montrez-leur vos estimations, poste par poste : gros œuvre, plomberie, électricité, peinture… Le prix de la rénovation devient ainsi concret et permet d’y voir plus clair !

Videz complètement les lieux : évidemment, pas question de faire visiter un bien qui ressemble à un capharnaüm ou une maison hantée. Même si les murs sont décrépis, un appartement vide et « propre » (on aura passé un coup de balai) pourra séduire un public qui ne sera pas réfractaire aux travaux !

Passez un coup de blanc partout ! Même si les travaux sont de grande ampleur, des murs blancs permettent de valoriser un bien. Cela montrera qu’un minimum de travaux ont été entrepris, et valorisera la luminosité des lieux. Très logiquement, cela permettra à plus de visiteurs de se projeter, et limitera le montant de la négociation !

Se Loger vous donne également ses conseils pour mieux vendre votre bien à rénover .

Témoignage de vendeurs : Tom et Laura ont vendu leur appartement de Montreuil pour s’installer dans le Gard

Tom et Laura, tous les deux artistes, se sentaient un peu à l’étroit dans leur petit appartement-atelier de la banlieue parisienne. Ils ont décidé de le vendre pour s’installer dans une grande maison avec dépendances dans le Sud !

Quels étaient les atouts de votre bien ?  40 m2 bien répartis, pas loin du métro, dans un quartier animé et très recherché de Montreuil.

Comment se sont passées les visites ? Très bien ! Nous avions acheté cet appartement il y a 4 ans à l’une de nos tantes, sans avoir vraiment visité d’autres appartements et en n’ayant donc pas conscience de son prix et de l’intérêt qu’il pouvait susciter ! Nous avons dû arrêter les prises de rendez-vous de visites dès le deuxième soir après mise en ligne de l’annonce, car nous avions déjà deux offres au prix !

D’autres secrets à partager ? Clairement, un bon emplacement est un énorme atout lors d’une vente, car les visiteurs se décident très vite !

Secret de vente n° 16 : Soignez l’entrée de votre maison !

Lors de la visite d’un bien, le coup de cœur se déclenche dans les 90 premières secondes… ou jamais ! Votre maison ou appartement doit séduire les visiteurs dès qu’ils poussent la grille ou la porte d’entrée. Pour ce faire, nos conseils !

  1. Visitez vous-même votre bien « comme si c’était la première fois » et notez tout ce qui pourrait être amélioré : la grille du jardin qui grince, sa peinture qui s’écaille… Les vestes et manteaux accrochés en vrac dans l’entrée, le banc de guingois à cause de trente paires de chaussures jetées dessous… Il est urgent de revoir tout cela !
  2. Réparez tout ce qui doit l’être : les joints des dalles de l’allée (car les talons des visiteuses ne doivent surtout pas s’y enfoncer !), le luminaire cassé, le pied de la console dans l’entrée, l’abat-jour déchiré…
  3. Rangez et nettoyez : une pièce propre, nette et bien rangée donne tout de suite une impression favorable. Rien ne doit traîner et du sol au plafond, tout doit avoir été soigneusement briqué !
  4. Eclairez : Impossible d’accueillir correctement vos visiteurs dans la pénombre ! Changez la suspension qui éclaire mal, ou les ampoules de trop faible intensité… Vous pouvez aussi investir dans une jolie lampe que vous poserez sur la console d’entrée et laisserez allumée.
  5. Soignez les détails : un joli bouquet printanier, le effluves d’un gâteau au chocolat provenant de la cuisine… tout cela donne envie d’aller voir plus loin, et pourquoi, de faire dès la fin de la visite, une proposition d’achat ?