Les taux d’intérêt bas continuent d’inciter à l’achat

Si les prix de l’immobilier ne cessent de monter dans les grandes villes, les taux d’intérêt bas (même si régulièrement, des annonces de hausse se profilent) continuent d’inciter à l’achat.

Selon une étude FNAIM, les Français continuent d’envisager d’investir dans leur résidence principale. Étrange, dans un contexte où les prix ne cessent de grimper ? Pas vraiment, car les taux d’intérêt bas maintiennent le marché.

Dans les villes les plus recherchées, le pouvoir d’achat immobilier diminue néanmoins : à Bordeaux, par exemple, entre août 2017 et août 2018, les emprunteurs ont perdu 10,71 m2 !

Néanmoins 76 % des personnes interrogées continuent d’estimer que les taux des crédits immobiliers sont attractifs (contre 83 % en 2016).