Quel délai entre la promesse et la vente ?

Vous avez déjà en vue votre prochain achat immobilier et êtes très pressé de vendre votre bien ? Sachez néanmoins qu’il existe des délais incompressibles entre la date de la signature de la promesse de vente et l’achat effectif.

Sachez d’abord que la promesse de vente n’engage… que le vendeur ! Dans la promesse, si le vendeur s’engage à céder son bien dans un certain délai, l’acheteur en signant, accepte l’offre, mais ne s’engage pas à acheter.

En effet, l’acheteur peut se désister à tout moment, sans justification dans les 7 jours qui suivent la signature de la promesse, et dans les semaines qui suivent, s’il n’obtient pas son crédit immobilier par exemple, ou s’il active l’une des clauses suspensives (nous en parlerons plus précisément la semaine prochaine !) figurant sur la promesse. Des poursuites sont possibles, avec des indemnités à la clé si votre acheteur a obtenu son prêt mais refuse d’acheter, mais quoi qu’il en soit, dans ce cas de figure, vous devrez repartir à zéro pour vendre votre bien.

En moyenne, le délai est de 2 à 3 mois, pour différentes raisons : le délai d’instruction du dossier bancaire de l’acheteur, les délais administratifs divers (droits de préemption de la mairie par exemple), et les disponibilités du ou des notaires(s). En cas d’achat comptant, et s’il n’y pas de droit de préemption, la vente définitive peut se faire en six semaines, mais cela reste exceptionnel.