J’ai reçu une offre d’achat, je fais quoi ?

Eh bien, félicitations ! Si l’offre d’achat est au prix, vous êtes tenu de l’accepter. En revanche, si elle est en-dessous du prix, vous pouvez vous laisser le temps de la réflexion… mais pas trop longtemps quand même !

Une offre d’achat a en général une durée de 5 à 10 jours. On peut comprendre qu’au-delà de ce délai, l’acheteur pressé d’investir ira chercher ailleurs le bien qui fera battre son cœur !

Si l’offre est en-dessous du prix, évidemment, vous avez raison de réfléchir. Pesez le pour et le contre en fonction des arguments suivants :

  • A. Vous avez (un peu) surestimé votre bien / B. Il est proposé au prix du marché
  • A. Vous êtes pressé de vendre / B. Vous avez tout votre temps
  • A. Vous avez déjà trouvé votre prochain chez vous / B. Vous n’avez pas encore commencé les visites
  • A. Vous avez eu peu de visites / B. Vous avez encore 10 visites prévues avant la fin de la semaine
  • A. L’offre vous semble sérieuse et bien financée / B. Cet acheteur, vous ne le « sentez » pas.

Une majorité de A ? Vendez ! Une majorité de B, refusez l’offre, et attendez celle qui va bientôt arriver au prix !

Plus d’infos sur l’offre d’achat dans cet article de Se Loger

Pourquoi est-il nécessaire de s’informer sur le marché local avant de vendre ?


Vous avez décidé de vendre votre bien ? Avant toute chose, nous vous conseillons de vous renseigner précisément sur le marché local : nombre de biens en vente, prix moyen au m2, biens en vente similaire au vôtre. Cela vous fournira des arguments face aux futurs visiteurs de votre bien ! Pourquoi ?

  • Parce que c’est une technique de négociation classique chez les vendeurs : dire « il est très bien cet appartement, mais j’en ai visité un autre moins cher dans la résidence » permet souvent de déstabiliser le vendeur. Si vous connaissez parfaitement les prix locaux, vous aurez certainement une réponse toute faite, par exemple « les prestations n’étaient certainement pas les mêmes, car nous avons décidé avec notre agent de proposer l’appartement au prix moyen du marché ».
  • Parce que cela permet de faire comprendre au visiteur – éventuellement peu informé et venant d’une autre ville – un prix élevé : « aujourd’hui, Nantes est en France la ville préférée des acheteurs, les tarifs montent au fur et à mesure de l’installation de nouveaux arrivants ».

  • Parce qu’un vendeur bien informé est naturellement plus à l’aise quand il fait visiter son bien. Par exemple si vous avez lu le sondage « les Français accordent peu d’importance aux matériaux utilisés », vous pourrez ironiser devant le visiteur qui fera la fine bouche devant votre cuisine IKEA et pourrez même lui préciser que si elle n’est pas à son goût, il lui suffira de changer les portes pour un coût modique !