Comment choisir un notaire pour la vente de son bien ?

Il est obligatoire d’avoir recours à un notaire lors de la vente d’un bien immobilier. Le vendeur comme l’acheteur peut se charger de le choisir afin qu’il représente les deux parties. Si un seul notaire peut en effet réunir l’ensemble des documents nécessaires pour finaliser la vente, nous vous conseillons néanmoins de choisir un second notaire.

La présence de deux notaires n’entraîne pas de surcoût et permet une sécurité optimale pour le vendeur et l’acheteur. Dans ce cas de figure, le notaire du vendeur a la charge de diriger les échanges et de finaliser les documents, pendant que celui de l’acheteur conseille spécifiquement son client lors de la rédaction de ces actes. Chacun défend donc les intérêts de son client.

Les deux notaires se répartissent ensuite le montant de la facture, toujours entièrement imputée à l’acheteur (NB : une grande partie de ce que l’on appelle communément les « frais de notaire », 7 à 9 % du montant d’un bien ancien, sont en réalité des taxes collectées pour différentes collectivités – commune, département, État).

Lorsque le vendeur choisit un notaire pour officialiser la transaction, celui-ci va faire en sorte que la vente se fasse dans les conditions souhaitées par son client.
« Il y a deux ans, lorsque j’ai vendu ma maison », explique Jacques, « j’ai souhaité avoir recours à un notaire que j’avais choisi, bien que l’acheteur m’ait avec insistance recommandé le sien. Je m’en félicite encore aujourd’hui ! Lors de la signature du compromis, mon notaire a insisté pour que des clauses suspensives qu’il considérait comme abusives ne soient pas mentionnées. De la même façon, il a répondu catégoriquement « non, le vendeur n’est pas tenu d’effectuer ces travaux », lorsque les acheteurs ont demandé que je fasse mettre aux normes le circuit électrique du garage. Très franchement, je pense que les choses ne se seraient pas passées de manière aussi fluide si chaque partie n’avait eu un professionnel de son côté ! ».

A noter également, le choix d’un notaire est totalement libre : il n’est pas tenu d’exercer dans la ville où a lieu la vente, par exemple. N’hésitez donc pas à demander à vos proches s’ils peuvent vous recommander un office notarial avec lequel ils ont déjà travaillé.