Secret de vente n° 20 : Ces espaces qu’il faut valoriser

Un bien n’est jamais trop grand, a-t-on l’habitude de dire. Pourtant, lors d’une vente, il est nécessaire de valoriser chaque espace en lui donnant une fonction bien définie, car sinon, les acheteurs auront le sentiment de « beaucoup de place perdue » et se tourneront vers un bien plus petit et… moins cher. Il est donc important de valoriser chacune des pièces de votre logement !

  1. Les deux (trois, quatre…) salles de bain ou salles d’eau : Une pour les enfants (voire pour chacun des enfants !), une pour les parents, une pour les amis. Expliquez comme c’est agréable et confortable de ne pas avoir à attendre son tour chaque matin !
  2. La buanderie : Là, deux options – si votre bien n’a qu’une salle de bains, expliquez que celle-ci peut aisément être transformée en seconde pièce d’eau. Si vous avez déjà plusieurs salles de bain, valorisez le confort que représente le fait d’avoir une pièce uniquement dédiée au lavage, séchage, repassage, voire rangement du linge. Cela peut réellement susciter le coup de cœur chez des personnes habituées à vivre à l’étroit, avec l’étendoir dans le salon et la table à repasser trônant dans la chambre parentale !
  3. Le grenier : On n’a jamais trop d’espace de rangement ! Si le grenier est potentiellement aménageable, donnez sa surface habitable (au-dessus de 1,80 m de hauteur) et exploitable (surface totale au sol). Présentez toujours un espace rangé et nettoyé, pour que les visiteurs puissent visualiser l’espace disponible et s’y projeter.
  4. Les garages : Deux, trois garages, encore plus ? Aujourd’hui, beaucoup de foyers disposent de deux voitures, deux garages sont donc largement appréciés. Si vous en avez plus, expliquez les usages possibles de ces garages : stockage, location (donnez une idée du tarif dans votre quartier), voire aménagement en studio si le plan local d’urbanisme l’autorise.

    5. Le bureau : Une pièce de moins de 9m2 n’est pas une chambre, même si vous l’utilisiez en tant que telle. Vous pouvez donc la présenter comme un bureau, ce qui séduira nombre de personnes adeptes du télétravail, ou en potentiel dressing, ce qui plaira aussi à énormément de visiteurs de votre bien !

Revue de presse : l’actu de l’immobilier 12 – 18 janvier

Quoi de neuf cette semaine sur le marché de l’immobilier ?
Vendeurs en copropriété, faites attention au montant des frais facturés par votre syndic, ils sont parfois abusifs ! Le détail des informations sur Planet.fr.
Pap et BFM Business font le point sur le budget logement des Français et ce que l’on peut acheter suivant les régions avec un budget de 244 000 €.
Boursier.com liste les aides à l’acquisition de sa résidence principale, vous saurez ainsi tout sur les modalités de financement par vos acheteurs.
LCI dessine le portrait-robot de l’emprunteur-type : correspond-il à vos acheteurs ? 
😉
Bonne lecture !

  1. Planet.fr : Abus des syndics de copropriété, cette lourde note infligée aux vendeurs 
  2. Pap.fr : Cinq chiffres-clés sur le budget logement des Français
  3. BFM Business : Ce qu’on peut acheter en France avec 244 000 euros 
  4. Boursier.com : Les aides à l’acquisition de sa résidence principale 
  5. LCI Immobilier, portrait-robot de « l’emprunteur type »  

Qui sont les clients d’Un Bien Une Vente ?

Qui a recours aux services de notre agence ? Petite enquête sur les clients d’Un Bien Une Vente après ces premiers mois d’activité !
Parmi vous, il y a principalement quatre types de profils :

  • Ceux qui ne veulent pas avoir recours à une agence traditionnelle, estimant que cela coûte trop cher au regard du service rendu
  • Ceux qui sont effrayés à l’idée de devoir gérer les multiples appels/mails générés par les sites de vente entre particuliers
  • Ceux qui cherchent un accompagnement et une diffusion plus large que dans le cas d’une vente entre particuliers, à travers des portails ouverts uniquement aux professionnels
  • Les « entre-deux » qui trouvent qu’une agence classique coûte trop cher mais qui n’ont pas le temps ou pas l’envie de gérer entièrement par eux-mêmes la mise en vente de leur bien.

Et vous, à quel profil appartenez-vous ? 😉

Ne soyez pas effrayés par la durée du prêt annoncée par vos acheteurs !

Vous avez acheté votre maison il y a une quinzaine d’années, et à l’époque, vous aviez financé d’emblée la moitié de votre achat par un apport personnel ? Les temps ont changé, le marché a explosé et actuellement, l’apport des acheteurs ne représente souvent qu’une infime partie du montant du bien qu’ils souhaitent acquérir !

Faut-il refuser le dossier de primo-accédants qui vous annoncent d’emblée qu’ils vont souscrire un emprunt sur 25 ans ? Non, bien sûr, et ne soyez pas inquiet, car les banques qui financent ce type d’emprunts prennent de sérieuses garanties.

Aujourd’hui, il est devenu très courant de signer un emprunt de 20 à 25 ans pour financer l’achat d’un bien immobilier. C’est dû bien évidemment à la hausse des prix immobiliers, mais également aux taux d’intérêt très bas, qui incitent fortement les acheteurs à emprunter le montant le plus élevé possible.

Cet article de Se Loger fait le point sur le profil des nouveaux acheteurs et explique notamment qu’en 2018, la durée moyenne d’un prêt était de 20 ans.

Témoignage de vendeurs : Yohann et Stéphanie ont vendu leur appartement à Quimper

Ayant entrepris de rénover eux-mêmes une longère dans la campagne finistérienne, Yohann et Stéphanie ont mis en vente leur appartement de Quimper à la toute fin du chantier.

Quels étaient les atouts de votre bien ?  C’était un trois pièces agréable, que nous avions entièrement rénové lors de notre emménagement il y a 10 ans, situé dans un immeuble (plutôt banal, lui !) des années 70, proche du centre-ville mais au calme.

Comment se sont passées les visites ? Bien, même si deux mois avant la mise en vente, nous avons appris que non seulement notre voisin de palier mettait en vente son appartement, mais celui du dessus également… Nous avons craint à la fois la forte concurrence et des interrogations de la part des acheteurs, mais finalement, tout le monde a vendu, et nous étions les premiers ! Notre acheteuse a eu le coup de cœur pour notre déco 😉.

D’autres secrets à partager ? C’est important de se renseigner au sein de son immeuble pour savoir si d’autres biens sont en vente au même moment, de manière à se concerter sur les prix. Nous nous entendions bien avec nos voisins et avons pu en parler en bonne intelligence. Nous avons par exemple mis en vente, puis vendu notre bien (identique à celui de notre voisin de palier) 10 000 € plus cher parce que nous avions changé les fenêtres et pas lui.

Secret de vente n° 19 :  Des idées pour une déco tendance !

La décoration ne vous intéresse pas ? Vous n’avez pas d’idées mais vous savez que pour la vente la décoration de votre bien doit être améliorée ? Blogs, sites, magazines, voici nos idées pour vous inspirer !

  1. Les magazines déco tendance : Elle Déco, Marie-Claire Maison, AD, Art et Décoration, le Journal de la Maison, Campagne Décoration, Côté Sud, Côté Ouest, Côté Paris… vous trouverez tous ces magazines, mensuels ou bimestriels chez vos marchands de journaux (de 4 à 6 euros environ). Reportages photos chez des particuliers, focus sur des meubles et accessoires… ils fourmillent d’idées que vous pourrez facilement copier !
  2. Les sites des mêmes magazines : Elle Déco, Marie Claire maison, Côté Maison : vous trouverez en ligne et accessibles gratuitement des extraits des reportages publiés dans la presse et plein d’idées à adopter !
  3. Quelques sites et blogs déco : le site Houzz est entièrement dévolu à la décoration, il présente des reportages mais peut également vous mettre en contact avec des professionnels. Les blogs déco sont très nombreux, on vous en cite quelques-uns parce qu’ils présentent souvent des idées faciles à adopter : Planète Déco, Turbulences Déco, A part ça, La malle o trésors
  4. Pinterest : Il s’agit d’une banque d’images thématiques. Il vous suffit de créer votre compte et de faire des recherches avec des mots-clés pour voir apparaître une multitude de photos illustrant votre thème. Ex : « salle de bain blanche », « salon esprit industriel », qui vous aideront à accessoiriser votre appartement.
  5. Instagram : beaucoup d’« Instagrammeuses » proposent de jolies idées déco (à tous les prix !). Parmi elles : Aude Jolijour, Billie Blanket… Essayez aussi le hashtag « homestaging », qui vous donnera accès à des photos de biens préparés pour la vente !

 

Revue de presse : 5 – 11 janvier

Quoi de neuf cette semaine sur le marché de l’immobilier ? On continue les bilans de l’année 2018, avec les Echos et LCI. L’un salue une belle année, l’autre publie le classement des 10 villes où les prix sont le plus montés.
Le Parisien annonce que Paris perd des habitants… et que la hausse de près de 50 % des prix de l’immobilier en 10 ans n’y est pas étrangère ! Europe 1 se demande si c’est le moment d’acheter et BFM Business fait le point sur la taxation des plus-values immobilières (elles concernent les résidences secondaires et les investissements locatifs).  Bonne lecture !

  1. Les Echos : Immobilier, encore une belle année 
  2. LCI : Le top 10 des villes où les prix sont montés en flèche en 2018 
  3. Le Parisien : Paris perd des habitants, hausse de 48,6 % des prix de l’immobilier en 10 ans 
  4. Europe 1 : Est-ce le bon moment pour acheter un appartement ou une maison ? 
  5. BFM Business : Plus-values immobilières : une taxation trop conséquente en 2019 ? 

Les plans 3D pour faciliter la vente

Chez Un bien une vente, nous avons décidé de présenter tous les biens qui nous sont confiés en format 3D. Apparue à la fin des années 2000, la cartographie 3D a de multiples avantages, et permet notamment de :

  • se projeter plus facilement : les acheteurs intéressés peuvent dès l’étape de l’annonce, voir comment sont configurées les pièces et, si cela correspond à leur besoin, solliciter une visite réellement motivée !
  • envisager d’éventuels travaux: à la vue du plan, on peut d’emblée savoir si certains travaux sont possibles (ouvrir la cuisine sur le salon, créer une chambre au rez-de-chaussée…).
  • limiter les visites « pour rien » : avant la 3D, trop de personnes se déplaçaient parce qu’elles avaient été séduites par une photo, mais n’avaient pas réalisé que la configuration du bien ne correspondait pas du tout à leurs attentes. Grâce aux plans 3D, on limite les visites inutiles, pour les vendeurs comme pour les acheteurs.

Et vous, vendeurs comme acheteurs, êtes-vous convaincus de l’intérêt des plans 3D ?