Secret de vente n° 13 : Ces choses à ne pas dire

Evidemment, nous n’allons pas vous demander d’être malhonnête ! Simplement, lorsque vous vendez, il faut éviter de donner aux visiteurs les informations qui lui permettront d’augmenter sa marge de négociation. Souvenez-vous, l’objectif pour vous est de tirer le meilleur bénéfice possible de la vente de votre bien ! Voici une liste de points à ne surtout pas évoquer :

  1. « Nous sommes en instance de divorce » : attention, le visiteur va comprendre qu’a priori, vous êtes pressé de vendre et donc capable d’accepter la première offre, même si elle est loin du prix. Ne dites jamais que vous vous séparez, expliquez plutôt que vous cherchez plus grand, plus petit, ou que vous êtes muté !
  2. « Nous avons appris que le PLU allait changer et qu’il ne sera plus possible de faire d’agrandissement dans le quartier » : quand bien même la surface de la maison suffirait pour vos visiteurs, ils se mettraient immédiatement à penser que « peut-être plus tard, ils aimeraient aménager le garage ou faire réaliser une surélévation… », ce qui se traduirait par pas d’offre du tout, ou alors, une offre plus basse que le prix affiché. C’est aux acheteurs de se renseigner auprès des services de l’urbanisme, vous n’avez aucune obligation de les informer sur ce sujet.
  3. « Les impôts locaux ne cessent de monter dans cette ville » : les visiteurs viennent peut-être d’une autre ville, ne connaissent pas la vôtre et hésitent à s’installer ici ou dans la ville voisine. Imaginez bien qu’avec cet argument, ils vont vite faire des comparaisons et ne se décideront sans doute pas pour l’achat de votre bien.
  4. « Nos voisins sont insupportables : c’est disputes et cris jour et nuit »: sur ce point, faites attention, car vous ne devez pas dissimuler sciemment ce fait (cf ce cas qui fait jurisprudence). Si le visiteur vous pose la question, expliquez le problème, sa teneur et les actions que vous avez entreprises pour que cela cesse (dans un immeuble, les comptes-rendus du syndic en feront certainement mention). Bien entendu, si aucune question ne vous est posée, on ne pourra pas vous accuser d’avoir voulu dissimuler l’ampleur du problème.
  5. « Le problème de ces baies vitrées, c’est qu’il fait trop chaud l’été et trop froid l’hiver » : Votre visiteur s’extasie sur la taille des baies vitrées par lesquelles la lumière entre à flots ? Contentez-vous d’acquiescer, il ne s’agit pas de transformer ce qui est perçu comme un point fort en point faible de votre bien !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s