J’ai reçu une offre d’achat, je fais quoi ?

Eh bien, félicitations ! Si l’offre d’achat est au prix, vous êtes tenu de l’accepter. En revanche, si elle est en-dessous du prix, vous pouvez vous laisser le temps de la réflexion… mais pas trop longtemps quand même !

Une offre d’achat a en général une durée de 5 à 10 jours. On peut comprendre qu’au-delà de ce délai, l’acheteur pressé d’investir ira chercher ailleurs le bien qui fera battre son cœur !

Si l’offre est en-dessous du prix, évidemment, vous avez raison de réfléchir. Pesez le pour et le contre en fonction des arguments suivants :

  • A. Vous avez (un peu) surestimé votre bien / B. Il est proposé au prix du marché
  • A. Vous êtes pressé de vendre / B. Vous avez tout votre temps
  • A. Vous avez déjà trouvé votre prochain chez vous / B. Vous n’avez pas encore commencé les visites
  • A. Vous avez eu peu de visites / B. Vous avez encore 10 visites prévues avant la fin de la semaine
  • A. L’offre vous semble sérieuse et bien financée / B. Cet acheteur, vous ne le « sentez » pas.

Une majorité de A ? Vendez ! Une majorité de B, refusez l’offre, et attendez celle qui va bientôt arriver au prix !

Plus d’infos sur l’offre d’achat dans cet article de Se Loger

Les aides à la rénovation énergétique

Les sondages indiquent que ce n’est pas encore une priorité pour les acheteurs, mais le diagnostic énergie sera de plus en plus souvent scruté à l’avenir… Et si votre bien est mal isolé, son prix pourra être largement négocié ! Quelles aides pour la rénovation énergétique ?


– Renseignez-vous
auprès d’un Espace Info énergie. Répartis sur tout le territoire, il en existe 250 en France. Ils vous informent gratuitement.
– Calculez les aides disponibles : rendez-vous sur des sites spécialisés, tels que quelle-energie.fr, jechange.fr, calculette.energie-info.fr…
Bénéficiez du Pacte Energie Solidarité pour des travaux à un euro (NB : ouvert aux foyers les plus modestes).
– Souscrivez au dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE),
qui oblige les divers fournisseurs d’énergie à encourager des travaux de rénovation énergétique. En échange de ces travaux, les particuliers obtiennent des CEE qui se traduisent par des aides concrètes, comme des primes ou des bons d’achat, venus des fournisseurs de gaz, d’électricité et de fioul.

Plus d’info sur les aides à la rénovation énergétique avec cet article d’Europe1

Témoignage de vendeurs : Gaelle et Thomas ont vendu leur appartement à Arcachon

Thomas, militaire, a été muté en janvier à Paris après plusieurs années passées à Arcachon. Gaelle, enseignante, a également demandé une mutation qui prendra effet à la rentrée. D’ici là, elle prévoit de s’occuper de leurs deux enfants et de leur nouvel appartement. La famille a mis en vente dès septembre son appartement acheté il y a 5 ans. Courant octobre, le compromis était signé, les nouveaux propriétaires viennent d’y emménager.

Quels étaient les atouts de votre bien ?
C’était un appartement fonctionnel de 100 m2, sans charme particulier, mais avec un balcon, une jolie vue et proche des commerces.

Comment se sont passées les visites ?
Très bien. Nous avons eu des visiteurs de tous âges et tous profils. Familles avec jeunes enfants comme nous, couples dans la cinquantaine avec ados à la recherche d’un appartement de vacances, retraités souhaitant s’y installer plusieurs mois dans l’année… C’est finalement un couple de retraités parisiens qui l’a acheté.

D’autres secrets à partager ?
C’est important je crois de s’adapter aux souhaits des visiteurs quand on leur présente le logement. On n’a pas les mêmes critères quand on choisit un appartement pour s’y installer à plein temps en famille ou une résidence secondaire… Les acheteurs ont apprécié le fait de pouvoir avoir une vraie vie de quartier, à proximité du bassin et des zones les plus touristiques.

Secret de vente n° 21 :  Un lieu cosy et chaleureux

 Pour susciter un coup de cœur, il faut donner envie à vos visiteurs de s’installer immédiatement dans votre maison ! Vous avez certainement eu vous-même déjà cette impression de vous sentir à la maison, en allant pour la première fois dîner chez des amis ? Pour donner cette sensation à vos visiteurs, présentez-leur un lieu cosy et chaleureux (c’est valable pour les mois d’hiver, pour l’été, il faut penser « lumineux et aéré », nous en reparlerons 😉). Alors, comment faire ?

  1. Dans le salon : l’idéal, c’est de faire un feu dans le poêle ou la cheminée ! Si vous n’en avez pas, misez tout sur les fauteuils et le canapé, qui doivent être particulièrement accueillants, grâce à des coussins colorés et des plaids tout doux. Un joli bouquet de fleur sur la table basse, et votre déco sera au top !
  2. Dans la cuisine : faites de la pâtisserie ! Gâteau au chocolat, tarte aux pommes… laissez votre œuvre finir de cuire pendant la visite pour que ses effluves viennent chatouiller le nez de vos visiteurs, et pourquoi pas, proposez-leur d’y goûter !
  3. Dans la chambre parentale : multipliez les taies d’oreillers, ajoutez un joli édredon moelleux et des descentes de lit bien épaisses. Quelques livres sur la table de nuit, un fauteuil près de la fenêtre, et le tour est joué !
  4. Dans les chambres d’enfants : chez les petits, adoptez l’esprit « cabane », avec un tipi, des matelas de sol et encore des coussins. Les enfants de vos visiteurs vont rêver de s’y installer !
  5. Dans le bureau : Là encore, il faut donner une idée d’harmonie et de confort. Rangez soigneusement votre espace de travail, posez une belle plante verte dans un coin, une bouilloire et une tasse à côté. On n’est pas bien, là, pour travailler ? 😉

Revue de presse : l’actu de l’immobilier – 19/25 janvier

Quoi de neuf sur le marché de l’immobilier ? Cette semaine, on s’adresse aux vendeurs comme aux acheteurs ! Côté vendeurs, SeLoger donne ses conseils à ceux qui souhaitent vendre un logement loué, MySweetImmo s’intéresse à la vente des logements reçus en location. Côté acheteurs, Challenges vous explique pourquoi vous devez emprunter à plus long terme et Boursorama calcule le prix réel d’un logement en copropriété dans les grandes villes. Enfin, si vous vendez ou achetez à Rennes, sachez que la ville bénéficie de l’effet LGV, mais échappe à l’arrivée de hordes de Parisiens. C’est 20 Minutes qui le dit😉. Bonne lecture !

  1. Se Loger.fr : Comment vendre un logement loué ? 
  2. My Sweet Immo : Est-il possible de vendre un appartement reçu en donation ? 
  3. Challenges : Emprunt immobilier, pourquoi vous devez emprunter à plus long terme 
  4. Boursorama : Copropriété, le prix réel d’un logement charges comprises dans les grandes villes françaises 
  5. 20 Minutes : Rennes profite de l’effet LGV mais échappe à « la horde de parisiens » 

La taxe foncière, qu’est-ce que c’est ?

La taxe foncière fait partie des impôts locaux, utilisés pour financer le budget des communes, des communautés de communes et des départements. Elle est payée chaque année par les propriétaires de biens immobiliers imposables (y compris lorsqu’ils sont loués). Sauf exception, les logements vides sont également soumis à la taxe foncière.

Il existe cependant des possibilités d’exonération (liées au bien ou à la situation du propriétaire). Quelques exemples :

  • Si vous avez réalisé des travaux destinés à réaliser des économies d’énergie dans votre logement ancien, vous pouvez bénéficier sous certaines conditions d’une exonération de 5 ans
  • Si vous avez plus de 75 ans au 1er janvier de l’année d’imposition et que votre revenu fiscal ne dépasse pas un plafond (actualisé chaque année), vous pouvez également bénéficier d’une exonération.

L’avis de taxe foncière est envoyé en septembre, environ trois semaines avant la date limite de paiement par courrier (fixée pour cette année au 15 octobre). Si vous vendez votre bien en cours d’année, vous ne pouvez théoriquement pas en réclamer le paiement à l’acheteur. Cependant, l’acte de vente peut inclure un accord sur une répartition au « prorata temporis » du paiement de la taxe.

La technologie révolutionne la vente immobilière !

Si vous avez déjà vendu un bien et observé à cette occasion les visiteurs, vous avez pu constater qu’ils sont très nombreux à ne pas savoir se projeter. Entre ceux qui entrent dans la cuisine et disent « ça ne va pas, je la voulais ouverte », sans se rendre compte que c’est très simple de casser la cloison pour faire communiquer la pièce avec le salon, et ceux qui tournent autour de votre lit en se demandant si le leur (probablement de mêmes dimensions…) va pouvoir entrer, on ne sait pas toujours si on doit rire ou pleurer !

Heureusement, depuis quelques années, la technologie vient en aide aux acheteurs comme aux vendeurs !
Nous parlions la semaine dernière des plans 3D, mais il existe aujourd’hui nombre de nouvelles technologies qui peuvent être adaptées à la visite immobilière. Par exemple, il est déjà possible, avec un casque de réalité augmentée, de visiter des programmes d’appartements neufs – ce qui peut bien sûr être adapté pour la visite à distance de logements existants. C’est ce que propose l’holoportation, développée par une start-up. Enfin, des applications, telles celle du géant suédois, vous permettent de meubler virtuellement le bien que vous convoitez.

Si vous souhaitez en savoir plus, LCI présente l’ensemble de ces technologies liées à la réalité virtuelle

Témoignage de vendeurs : Claire et Laurent ont vendu leur maison dans la campagne angevine

Juste avant l’entrée au collège de l’aîné de leurs enfants, Claire, enseignante à Angers, et Laurent, consultant en informatique freelance, ont décidé de vendre leur maison à la campagne pour limiter leur temps de transport.

Quels étaient les atouts de votre bien ?  Ils étaient nombreux ! C’était une belle maison ancienne, qui a toujours été bien entretenue par ses propriétaires successifs, entourée d’un parc, avec une piscine.

Comment se sont passées les visites ? Plutôt bien, même si nous avons eu quelques visites de personnes à la recherche d’une résidence secondaire, qui nous ont laissés un peu perplexes. Nous pensions que la localisation de la maison n’était pas adaptée pour cet usage, et très franchement,  nous y étions attachés, et préférions qu’elle puisse « vivre toute l’année ». Finalement, notre vœu a été exaucé, puisque c’est une famille avec quatre enfants qui l’a achetée pour en faire sa résidence principale.

D’autres secrets à partager ? Sans doute, contrairement à nous, ne pas se faire d’idée préconçue sur les acheteurs… L’important est que le bien soit vendu, n’est-ce pas ?